Logo FSF Fédération des Spiruliniers de France
Intranet

La FSF
La Spiruline
Liens
Contact

Groupe FSF 2013


Objet :

  • Mettre en œuvre toutes formes d’action utile à la valorisation, le soutien et le développement de la production de spiruline Française.
  • Rassembler les producteurs Français et favoriser la communication et le soutien technique et moral entre eux, dans le partage des connaissances.
  • Favoriser les échanges d’informations et la solidarité entre ses adhérents.
  • Favoriser l’étude et la mise en œuvre d’une charte de culture écologique, et encourager toute initiatives, études et recherches pour l’optimisation des méthodes de production.
  • Promouvoir et garantir la qualité de la spiruline produite en France par les adhérents.
  • Favoriser la communication, l’information et le soutien au développement de la spiruline dans les pays du Sud.
  • Représenter les Producteurs Français de spiruline, auprès des institutions et publiquement.
  • Préserver et défendre les droits des producteurs Français. (Extrait des statuts - article 2)

Communication sur la spiruline biologique.
APPEL A CONTRIBUTION : De la spiruline africaine au secours des réfugiés maliens.

Logo de la Fédération des Spirulinier de France

 

 

Agrandir la carte des adhérents à
La Fédération des Spiruliniers de France



Formations à la culture de spiruline :

La Fédération des Spiruliniers de France est la plus ancienne structure rassemblant des producteurs de spiruline en France, ses connaissances sur la culture et les données économiques n'ont pas d'équivalent dans notre pays. La culture, la commercialisation et la législation d'une ferme de spiruline demandent des connaissances spécifiques que, pour l'instant, seuls les producteurs installés depuis plusieurs années ont acquis. L'expertise de la FSF est sans équivalent dans le paysage de la spiruline française, elle est donc en mesure de transmettre l'ensemble des connaissances aux porteurs de projet et propose pour l'année 2014 plusieurs sessions de formations.

Les personnes intéressées peuvent se faire connaitre auprès du secrétariat de la FSF : Sidonie LAMEYRE / ASSISTANTE DE LA FEDERATION DES SPIRULINIERS DE FRANCE - PLACE MARCEL GONTIER - 34800 CLERMONT L'HERAULT - TEL : 0951817934 - MOBIL : 0695374302 -secretariat@spiruliniersdefrance.fr.

Le président : Jean François THEVENET

Programme :

  • Maîtrise des apports d'intrants par le contrôle de leurs teneurs dans les milieux de culture de spiruline.
    Date : 17 et 18 avril 2014 (2 jours) Lieu : Clermont l'Hérault (34) Formateur : Gil Planchon
  • Maîtrise des apports d'intrants par le contrôle de leurs teneurs dans les milieux de culture de spiruline.
    Date : 5 et 6 mai 2014 (2 jours) Lieu : Saint Pierre Azif (14) Formateur : Gil Planchon
  • Installer une ferme de production de spiruline (niveau 1).
    Date : 28 au 30 avril 2014 (3 jours) Lieu : Clermont l'Hérault (34) Formateur : Emmanuel Gorodetzky
  • Installer une ferme de production de spiruline (niveau 1).
    Date : 3 au 5 juin 2014 (3 jours) Lieu : Consac (17) Formateur : Nathalie De Poix
  • Mettre en place la traçabilité alimentaire sur sa ferme.
    Date : 24 et 25 avril (2 jours) Lieu : Consac (17) Formateur : Nathalie De Poix
  • Mettre en place la traçabilité alimentaire sur sa ferme.
    Date :avril - juin Lieu : Région Languedoc Roussillon Formateur : producteur FSF

Paroles de spirulinier :

Texte lu à la 2e Journée Nationale de la Spiruline (Drôme - octobre 2010)

A l'heure ou les compléments alimentaires abondent, engraissent les grandes firmes et font oublier à tout un chacun le bon sens d'une alimentation simple, saine et équilibrée, la spiruline est ballotée entre des valeurs paysannes et des intérêts financiers gigantesques.

Pour moi, spirulinier français, la spiruline est un aliment aux vertus nutritionnelles inégalées : sous forme de paillettes, à introduire au quotidien sur la table et saupoudrer sur l'assiette.

Je cultive la spiruline au coeur des Pyrénées Orientales depuis 2004. Technicien agricole-environnement de formation, je cherchais depuis longtemps un projet rassemblant mes valeurs fondamentales : vivre en milieu rural au sein d'une nature forte et préservée, travailler avec du vivant et apporter à l'humanité qui m'entoure du mieux être.
Nous sommes deux associés depuis 2008 dans cette ferme à taille humaine ou nous avons fait le choix de privilégier la qualité à la quantité. Chaque jour nous sommes aux petits soins de ces milliards de spirales vertes. Une culture de spiruline, c'est une surveillance de chaque instant, comme le lait sur le feu ! Notre culture est réalisée sans aucun fongicide, herbicide, ni insecticide. La récolte se fait par filtration, pressage puis extrusion afin de ne pas briser les spirulines. Ainsi nous limitons au maximum toute oxydation et altération du produit.

Le séchage est réalisé chaque jour dans un séchoir solaire pour répondre à nos valeurs d'économie d'énergie et de qualité du produit. La température inférieure à 40°C garantie une conservation maximale des molécules fragiles type vitamines, enzymes, et pigments.

Nous proposons une spiruline pure sans conservateur ni agglomérant.
80 % de notre production est écoulée en vente directe, par correspondance et à la ferme. Le bouche à oreille est notre seul outil de communication. Les 20 % restants sont disponibles en boutiques locales : biocoop et épiceries de campagne.
Mes objectifs de départ sont alors atteints : une ferme à taille humaine qui propose un aliment sain et qui créée de l'emploi. Une ferme qui n'est pas à la merci des firmes de distribution/achat-revente, qui depuis 50 ans coulent l'agriculture.

Le hic dans mon système ? Accepter un revenu de paysan : un petit smic pour un gros plein temps aux nombreuses responsabilités. Certes, mais quel plaisir, quel épanouissement que de se réaliser chaque jour dans son propre projet…
Ce type d'agriculture à taille humaine est reproductible quelque soit la production, et c'est d'ailleurs ce qui s'est passé ces dernières années en spiruline.

L'évolution exponentielle des cultivateurs français de spiruline :

Cultiver la spiruline en France en 2004 était très marginal : 4 fermes au total ! Nos petites cultures artisanales de 300 m² de bassins se noyaient dans un marché de spiruline lointaines et essentiellement industrielles. Certaines unités pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers de m². Nous sommes alors dans un autre monde…
Nous nous démarquions alors des poudres, comprimés, gélules etc.… avec nos paillettes 100 % spiruline, d'une qualité gustative et nutritionnelle excellente.
En 2010 on peut estimer être une centaine en France à couvrir environ 5 % de la consommation nationale.

De la paysannerie au business agricole :

Mais depuis peu un nouveau paysage de cultivateurs se dessine :

- des exploitants agricoles dans des « systèmes intégrés ». C'est-à-dire qu'ils reçoivent d'une société mère des souches de spiruline brevetée hors de prix, et pour nourrir la culture, des nutriments dont la composition est secrète. Ces agriculteurs sont ensuite tenus de fournir un pourcentage de leur production à ces sociétés d'affaires surfant sur les divers marchés juteux du moment. La « production en intégration » est fréquente en agriculture pour ce qui est des élevages en batterie de volailles, porcs… Les agriculteurs sont alors pieds et poings liés à la société mère : ils ont perdus toutes formes d'autonomie. Comment l'agriculture peut-elle évoluer quand ce sont les profits de grosses firmes qui décident, que les agriculteurs et leur terre ne sont que des ouvriers et que les animaux et les plantes ne sont que de la valeur marchande ?

Dans ce type de système la spiruline est alors considérée comme un complément alimentaire miracle, parfois enrichi, parfois appauvri, vendu sous forme de plus en plus pharmaceutique, et de plus en plus chère…

- des exploitants agricoles qui pratiquent en réalité plus la revente que la production : en effet, de nos jours l'image fermière est vendeuse… alors même en directe à la ferme faites vous bien précisez par le producteur l'authenticité de sa production.

2010 : La fédération des spiruliniers de France a vu le jour cette année et regroupe une soixantaine de spiruliniers.

C'est dans ce contexte que nous nous sommes organisés avec d'autres cultivateurs aux éthiques similaires.
Nous nous considérons comme paysans répondant à notre fonction première : nourrir.
Nous ne proposons pas un produit miracle mais un aliment de grande qualité. Nous produisons local pour une consommation locale.
Lors de la constitution nous avons déclaré : « Nous, Fédération des Spiruliniers de France, souhaitons garantir à notre spiruline sa juste place dans l'agriculture de qualité et la faire reconnaitre comme un aliment à part entière. Nous souhaitons défendre les intérêts des spiruliniers français face aux cultures industrielles et aux importations massives. Enfin nous souhaitons soutenir le développement de la spiruline dans les pays en voie de développement, pour avancer sur le chemin d'une souveraineté alimentaire et d'une alimentation saine et équilibrée. »
Nos fermes sont à échelle humaine : l'idée étant de préférer plusieurs fermes répartie dans l'espace pour garder une dynamique économique et sociale en milieu rural. N'oublions pas qu'une ferme disparait toutes les 3 minutes en Europe et qu'à la place nos campagnes voient prospérer des complexes agro-alimentaires gérés par quelques firmes se partageant le monde.
Cette année nous avons amorcé un travail de création de charte de qualité des spiruliniers français. Notez en passant qu'à l'heure actuelle aucun label ou certification officiels n'existe en spiruline : tout est sur le marché sans aucune distinction.

Enfin, j'estime que la spiruline française a de beaux jours devant elle si :

- Elle sait communiquer sur sa spécificité

- Elle n'est pas affichée comme aliment miracle qui guérit tout

- Elle n'est pas proclamée comme étant la poule aux oeufs d'or de l'agriculture industrielle en faillite

- Le développement des ses cultivateurs se fait dans une juste répartition sur le territoire, en fonction de la demande réelle.

Alors vous aussi, chers lecteurs, chers consommateurs de spiruline, partagez avec nous une idée responsable du développement des spiruliniers : une production locale pour une consommation locale ! Et n'oubliez pas qu'une production locale et responsable à un coût : charges sociales, niveau de vie, respect de l'environnement. Bien sûr qu'en cherchant bien vous pouvez toujours trouver des spirulines moins chères, mais posez vous les questions : d'où viennent-elles ? Qui travaille ? Dans quelles conditions ? Pour quel revenu ? A qui vont les bénéfices ? Comment sont conduites les cultures ? Quelles sont les techniques de récoltes et de séchage ? Quelle est la qualité du produit fini ? Ouvrez donc la gélule : est-ce vert ? Est-ce bon ? Et au microscope que voit-on ?

Chaque jour nos choix de consommation construisent le monde de demain !

Cédric LELIEVRE
Spirulinier au Chant de l'eau
Président des Spiruliniers de France



Spiruliniers de France, speech du secrétaire de... par Callisto-production

  FSF : Fédération des Spiruliniers de France - Assistante : Sidonie Lameyre, Place Marcel Gontier 34800 Clermont l'Herault
Tél : 0951817934 - Mobile : 0695374302 - secretariat@spiruliniersdefrance.fr